OBJECTIFS

Le sous-emploi des jeunes et des femmes est un problème important au Maroc, à l’instar de plusieurs pays du monde. Par le Projet « Jeunes au Travail », l’Organisation Internationale du Travail (OIT)—en partenariat avec le Ministère de l’Emploi et des Affaires Sociales du Maroc et grâce au financement du Ministère des Affaires étrangères, Commerce et Développement du Canada—propose quelques solutions pratiques et ciblées à ce problème.
Le but principal du projet ?

Augmenter les opportunités d’emploi des jeunes et des femmes au Maroc.

Zone d’intervention du Projet : Tout le Maroc !?!? C’est ambitieux…

Non, le projet se concentre principalement sur les trois zones cibles suivantes : Souss-Massa-Drâa, l’Oriental et l’Axe Casablanca-Kénitra. Quoique certaines activités, comme l’éducation entrepreneuriale à travers le programme CLE (« Comprendre l’Entreprise »), sont de caractère national.

« Augmenter les opportunités d’emploi »… qu’est-ce que ça veut dire ?

Augmenter les opportunités d’emploi c’est accroître l’employabilité des jeunes et des femmes, c’est-à-dire leur capacité de trouver un emploi. Pour ce faire, le Projet cible plutôt l’entrepreneuriat, seule solution jugée apte à décroître le chômage des jeunes et des femmes dans un marché du travail où la création d’emploi en entreprise stagne. En parallèle, le Projet mène certaines actions visant l’emploi en entreprise, considérant qu’une baisse du taux de chômage est envisageable par la meilleure adéquation des compétences demandées sur le marché du travail.

Alors, que fait le Projet concrètement ?

En entrepreneuriat, le Projet est actif sur plusieurs plans, notamment :

  • L’éducation entrepreneuriale, notamment à travers le programme CLE (« Comprendre l’Entreprise ») dans les Universités ;
  • La subvention de Projets d’organisations de jeunes qui travaillent pour créer des emplois pour les jeunes et les femmes, y compris des emplois verts, par le Fonds « Pour les Jeunes et Par les Jeunes » ;
  • Le renforcement de capacités des services d’appui à l’entreprise ciblant les jeunes et les femmes, et ce par des formations de formateurs ciblées aux besoins ;
  • Formations qualifiantes des jeunes et des femmes chômeurs à travers l’OFPPT dans des métiers porteurs en vue de la création d’entreprise ;
  • Étude sur l’entrepreneuriat féminin, visant l’élaboration d’une stratégie nationale pour l’entrepreneuriat féminin ;
  • Recensement des prestataires de services d’appui à l’entrepreneuriat et diffusion des informations recensées auprès de l’audience jeune.

En employabilité, le Projet suit les activités suivantes :

  • Soutien technique et accompagnement de l’ANAPEC dans le développement d’une offre pour les jeunes déscolarisés
  • Formations qualifiantes des jeunes et des femmes chômeurs à travers l’OFPPT dans des métiers porteurs en vue de l’insertion dans des entreprises existantes
  • Recensement des prestataires de services d’appui à l’employabilité et diffusion des informations recensées auprès de l’audience jeune
Cadre logique

Le cadre logique du Projet « Jeunes au Travail » permet de présenter les composantes du Projet, ainsi que les objectifs et les cibles chiffrés qui en découlent, d’une manière simple et intuitive. cadrelogique

Sur quels thèmes travaille le Projet?

Toujours dans l’optique d’augmenter les opportunités d’emploi des jeunes et des femmes, le Projet « Jeunes au Travail » est actif sur plusieurs thèmes, dont les emplois verts, l’entrepreneuriat féminin et l’emploi des jeunes déscolarisés.

Comment suivre les activités du Projet ?

C’est simple ! Visitez la section « Actualités » de notre site internet, inscrivez-vous à notre newsletter ou suivez-nous sur Facebook.

Avec qui travaillez le Projet? Comment pouvons-nous être impliqué(e)s dans le Projet ?

Le Projet « Jeunes au Travail » travaille généralement avec son partenaire institutionnel, le Ministère de l’Emploi et des Affaires sociales. Sur plusieurs dossiers, le Projet a également l’honneur de collaborer avec l’ANAPEC, l’OFPPT, le Ministère chargé de la formation professionnelle, l’ODCO, ainsi que plusieurs associations et coopératives prestataires de services d’appui à l’entrepreneuriat et à l’employabilité.

Si vous êtes une organisation intéressée par une future collaboration, notamment dans le domaine du renforcement des capacités, nous vous prions de nous contacter par mail en nous expliquant clairement la mission de votre organisation, vos activités phares, les bénéficiaires que vous touchez, et vos besoins en termes de renforcement de capacités.

l1
l2